Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement le guide
"L'état d'esprit pour trouver son style"

Formulaire 100% sécurisé

Nettoyer ses souliers en veau velours

Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour revenir une nouvelle fois sur l’entretien des chaussures en daim ! La dernière fois, j’avais partagé avec vous une petite astuce pour redonner un coup de jeune à nos beaux souliers… L’inconvénient de cette astuce étant celle-ci : ce n’est qu’un traitement de surface.

Nous avions simplement, dépoussiéré le soulier, brûlé les quelques fibres rebelles et imperméabilisée la paire. J’appelle cela une routine car c’est le type d’entretien qu’il faut réaliser fréquemment (environ toutes les 2 semaines/1 mois) pour les garder en bon état.

Dans cet article, vous découvrirez comment nettoyer vos souliers en profondeur sans les ruiner, en 12 étapes ! Ce genre d’entretien de « fond » est à réaliser environ tous les 6 mois/1 an en fonction de votre fréquence de port.

Passons maintenant au concret !

Comment nettoyer son soulier ?

Comme à l’accoutumée, je vais vous présenter notre cobaye du jour ! C’est une nouvelle fois une paire Paul Smith, un derby cousu blake en veau velours, couleur gris souris.

J’avais déjà partagé avec vous mon avis sur Paul Smith dans le précédent article.

Je vous parlais notamment des sous-traitants de ces marques qui ne sont pas de qualité égale. J’étais assez satisfait de l’état de ma paire, notamment de sa semelle…

Ici, je le suis un peu moins, la semelle est beaucoup plus déformée, le soulier a perdu sa forme initiale

nettoyer chaussures daimDerby Taylors Paul Smith

Cliquez sur la photo pour zoomer. Le soulier est dans un état assez lamentable…

laver chaussures daimPas mal de traces, d’escalator ou autre…

On y trouve beaucoup de traces, des zones plus sombres que d’autres… À force de se faire piétiner les pieds dans le métro parisien, les souliers ne ressemblent plus à grand chose.

nettoyer tâche sur le daim

Petit détail tout de même, cette paire ne m’appartient pas ! En effet, elle appartient à un membre de ma famille (frère) qui m’a demandé de tenter de la nettoyer. Nous pouvons facilement constater que le propriétaire en a fait un usage intensif durant plusieurs années sans se soucier réellement de son entretien (pas bien fréro !).

Il est important de noter une chose : ces souliers ont eu le privilège de patauger dans la mer et de profiter d’un bain de sable… Autrement dit, le cocktail qui tue (ne me demandez pas comment c’est arrivé) ! Il était donc primordial de les nettoyer en profondeur pour décrasser complètement les chaussures.

Le matériel nécessaire et les lieux d’achat

Pour les nettoyer nous allons avoir besoin de ces éléments (cliquez sur les liens pour accéder au produit) :

Une brosse à dépoussiérer (ou compresseur d’air comprimé)
À acheter chez un bon cordonnier pour pouvoir toucher les poils de la brosse et vérifier la dureté de ces derniers.

Une brosse en laiton/nylon (ou lime à ongle)
À acheter sur internet ou chez un bon cordonnier. Brosse polissoir (plus imposante, meilleure prise en main) ou petite brosse (celle que j’utilise personnellement)

brosse laiton nylon

De l’omnidaim Saphir (ou du savon de Marseille)
À acheter sur internet ou chez un bon cordonnier. Omnidaim Saphir

omnidaim saphir pour daim

Une petite brosse (fournie avec l’omnidaim) (ou une brosse à dents)
Morale de l’histoire : gardez vos vielles brosses à dents, ça sert toujours !

Une petite coupelle (le couvercle d’une pate de cirage, c’est idéal)

Une bombe imperméabilisante
À acheter sur internet ou chez un bon cordonnier (pas un supermarché). Bombe imperméabilisante (sans silicone)

imperméabiliser chaussures nubuck

Une paire d’embauchoirs en cèdre (le papier journal ne fait pas l’affaire, explications dans la suite de l’article)
À ne pas acheter sur internet mais chez un bon cordonnier (explications en dessous).
Ne pas acheter d’embauchoirs en plastique, ni de tendeurs.
N’hésitez pas à prendre une demi-taille au-dessus si l’embauchoir ne tend pas assez le soulier.

embauchoirs pour chaussures

De la crème essentielle/universelle
À acheter sur internet ou chez un bon cordonnier. Crème universelle (un indispensable pour l’entretien de vos souliers)

crème pour nettoyer cuir

Du papier de verre très fin
À acheter dans un magasin de bricolage pour vérifier la finesse du grain.

De l’eau claire (robinet)

Un petit chiffon (vieux t-shirt)

Tous les liens internet pointent vers Valmour pour une simple et bonne raison. Le choix des produits est large mais surtout moins cher que chez les concurrents (monsieur chaussure est 20 à 30% plus cher pour le même service). La livraison est aussi gratuite à partir de 55€ de commande.

Les abonnés savent très bien que je ne fais pas d’affiliation (facilement détectable dans l’url des liens) et que je ne réalise aucun partenariat avec quelconque marque ou boutique.

entretien chaussures daimMême les lacets sont morts…

Les étapes à suivre pour bien laver ses chaussures

Etape numéro 1 : Mettre les souliers sous embauchoirs

C’est l’une des étapes les plus importantes. Il faut impérativement mettre vos souliers sous embauchoirs. Cela permet de garder la forme initiale de la chaussure, d’atténuer les plis d’aisances et d’accélérer le séchage des souliers (dans le cas d’embauchoirs en cèdre/bois brut).

Vous pourrez constater sur les photos que j’ai changé les embauchoirs sur cette paire. Pour une simple et bonne raison : la chaussure n’était pas assez tendue (donc embauchoir pas adapté/trop petit) avec ce dernier. Il est important à l’achat d’essayer les embauchoirs sur vos souliers.

Vous ne devriez pas avoir de plis boursouflés sur la chaussure quand l’embauchoir est à l’intérieur de celle-ci (comme sur la première photo de cet article, la surface n’est pas parfaitement lisse). Si c’est le cas, l’embauchoir n’est pas adapté à la forme de la chaussure (ou vice-versa), il faut donc en changer et choisir celui qui viendra bien tendre l’ensemble du soulier.

On retient donc : toujours essayer les embauchoirs durant l’achat de ceux-ci sur la paire qui les accueillera.

Etape numéro 2 : Dépoussiérer

La première étape est un grand classique : dépoussiérer les souliers à l’aide d’une brosse à poils moyennement durs. Nous avions déjà vu dans l’ancien article que le décrottoir n’était pas adapté à cet usage !

Cette étape nous permettra d’éviter d’encrasser plus encore le soulier en emprisonnant les salissures. Pour cela, faites des mouvements de va et vient sur toutes les parties de la chaussure. Inutile de trop appuyer, le but étant d’enlever principalement la poussière et les quelques salissures ou dépôts sur la surface du cuir.

J’ai omis un détail : on enlève bien évidemment les lacets.

laver chaussures daimNous constatons d’autres tâches jaunâtres (cliquez pour zoomer)

Etape numéro 3 : verser l’omnidaim avec un peu d’eau dans la coupelle

Dans cette étape, nous allons mélanger, un peu d’omnidaim avec de l’eau dans une petite coupelle. Personnellement, j’ai utilisé le couvercle de ma pâte de cirage. Cela permet d’éviter d’en mettre trop et de réaliser un bon mélange.

Le produit indique qu’il est conseillé de mettre directement le shampooing sur la chaussure à l’aide de la brosse, sans le mélanger auparavant avec de l’eau dans la coupelle. Je vous déconseille de suivre ces indications, le cuir (le veau velours étant le coté chair de la peau, il absorbe bien plus que le coté fleur : voir schéma dans l’article précédent) boit trop le produit et il devient donc impossible de faire mousser celui-ci correctement.

Par contre, ce qu’il est possible de faire, c’est d’humidifier votre soulier à l’aide de la brosse et d’un peu d’eau.

Concernant le mélange, 3/4 d’omnidaim et 1/4 d’eau, c’est très bien. Vous devriez avoir la possibilité de nettoyer 4 à 5 paires de souliers avec le contenant de la bouteille (cela vous donne une idée de la quantité à utiliser).

nettoyage chaussures daimIci la quantité d’omnidaim est correcte

Etape 4 : humidifier le soulier

Comme indiqué dans l’étape précédente, à l’aide de la brosse, humidifiez la totalité du soulier à l’eau claire. Passez la brosse sous le robinet et sans l’égoutter, étalez-la sur la chaussure de manière uniforme.

Après cette opération elle devrait s’assombrir comme sur cette photo.

comment nettoyer le daimLe soulier est quasiment entièrement humidifié

Etape 5 : appliquer le shampooing

Maintenant que notre soulier est humidifié, il est temps de le faire mousser ! Pour cela nous utiliserons notre mélange d’eau et d’omnidaim. Petite précision tout de même, quand je parle de shampooing, je parle bien évidemment de l’omnidaim.

Appliquez le produit grâce à des mouvements circulaires à l’aide de votre brosse.

Il est aussi possible d’utiliser du savon de Marseille à cette étape (si vous ne souhaitez pas investir dans l’omnidaim). Pour cela utilisez votre vielle brosse à dents (préalablement humidifiée) et brossez celle-ci sur le savon, appliquez ensuite comme indiqué au dessus (grâce à des mouvements circulaires).

Je vous conseille d’appliquer le shampooing sur la totalité du soulier, il risque de créer des contrastes assez fort dans le cas contraire avec la partie nettoyée et le reste de la chaussure.

Vous devriez logiquement voir une petite mousse apparaitre. N’hésitez pas à ajouter de l’eau sur la brosse en cas de besoin pour bien faire mousser le soulier et alternez avec un peu de shampooing.

À la fin de cette étape, il ne devrait plus rester de shampooing dans votre coupelle.

laver chaussures daimObservez la coupelle, je n’ai quasiment plus rien dans celle-ci

Etape 6 : rincer la chaussure

Il est maintenant temps de rincer notre soulier ! Inutile de laisser le shampooing sur le cuir, vous pouvez directement rincer la chaussure. Une question subsiste tout de même… Comment rincer le soulier ?

laver chaussures daimMais il est dingue ?! Pas comme ça, malheureux !

Un mythe très tenace existe concernant les souliers : le cuir n’aime pas l’eau !

Il est vrai que le cuir n’apprécie pas vraiment l’eau… Il est aussi tout à fait possible en été de tremper complètement ses beaux souliers en daim (notamment ces derniers jours avec les orages).

Il est souvent convenu que l’eau tâche, c’est une erreur ! L’eau claire ne tâche pas votre soulier, c’est l’eau sale/polluée qui viendra tâcher votre soulier. L’eau s’évapore durant le séchage, ce qui peut encrasser votre soulier, c’est principalement la pollution !

Il ne faut pas hésiter à mouiller ses souliers en cas de besoin avec de l’eau claire (c’est le cas ici). Beaucoup d’hommes hésitent à faire cela, par peur de ruiner leurs chaussures. C’est une peur sans fondement car le cuir retrouve toute sa souplesse si il est séché correctement (voir la suite de l’article).

Pour réaliser cette opération, saisissez-vous de votre soulier et passez celui-ci sous le robinet d’eau tiède. Frottez légèrement avec votre main pour faire partir tout le shampooing.

Si la chaussure n’est pas bien rincée, des tâches (qui n’existaient pas avant) risquent d’apparaitre suite au séchage.

nettoyer chaussures suedeMais quel grand fou, quel grand fou !

Etape 7 : séchage

Nous arrivons sur la fin de notre procédure ! Il reste tout de même quelques étapes extrêmement importantes si vous souhaitez retrouver vos souliers en bon état. L’une de cette étape est le séchage.

laver souliers suedeVoici un soulier bien rincé !

Nous constatons que j’ai légèrement mouillé l’intérieur du soulier durant le rinçage. Ce n’est pas dramatique, l’embauchoir en cèdre va absorber rapidement le surplus d’humidité.

Beaucoup de personnes conseillent de bourrer de papier journal, l’intérieur des souliers trempés, comme vous pouvez le voir, je ne l’ai pas fait… Pour deux raisons !

Premièrement, le papier journal est trop fin et n’est pas adapté à cet usage, il se réduira en miettes dans votre chaussure : bonne chance pour enlever la totalité du papier désintégré qui a fini par se coller au cuir en séchant…

Le papier des pages de magazine est bien plus adapté à ce type d’usage car plus épais, il ne se désintégrera pas à l’intérieur de votre chaussure.

Mais la principale et réelle raison étant celle-ci : en bourrant votre soulier de papier vous tuez la forme de celui-ci. En effet, en surchargeant votre soulier de boule de papier vous déformerez complètement votre chaussure durant le séchage (principalement au niveau du cou de pied). Tout l’avant de la chaussure se déformera suite à cette action. Voilà pourquoi, je vous déconseille très fortement de faire la même chose.

Le rôle de l’embauchoir n’est pas seulement d’absorber l’humidité de votre soulier, sa raison principale étant surtout de garder la forme initiale de la chaussure durant le séchage. Faites sécher vos chaussures sans embauchoirs, vous verrez de quoi je veux parler ensuite…

Le cuir se rétractera, petit à petit, le bout de la semelle aura tendance à se relever… Ce qui amplifiera les plis d’aisance.

Il faut toujours mettre sous embauchoirs vos souliers trempés. Un bon bois brut absorbe autant (si ce n’est mieux) qu’un papier journal, vous n’avez donc aucune raison de mettre autre chose que vos pieds ou des embauchoirs à l’intérieur de vos souliers.

« La seule chose que l’intérieur de vos souliers apprécient,

c’est vos pieds et ses embauchoirs »

Petit détail concernant cette opération, dans le cas d’un derby (comme ici), durant le séchage attachez les deux garants à l’aide d’un lacet pour qu’ils gardent une belle forme arrondie.

Pour finir, faites sécher vos souliers loin de toute source de chaleur (ne le faites pas sécher près d’un radiateur). Le risque premier étant qu’il brûle et le second étant le dessèchement du cuir qui pourrait être amené à craqueler et se fendre par la suite.

enlever tâche veau veloursAprès quelques heures, le cuir prend un aspect mat
(pardonnez-moi pour la qualité de la photo, prise en pleine nuit)

Etape 8 : redonner du velouté au cuir

Après le séchage (6-10h), le cuir est mat et lisse. Nous allons donc lui redonner son velouté d’antan en redressant les poils de celui-ci. Vous pouvez commencer à brosser légèrement votre soulier pendant que celui-ci est encore légèrement mouillé. Cela permettra d’éviter que le cuir se lisse trop.

Pour cela, vous aurez besoin d’une brosse en laiton. Je la déconseille dans un usage quotidien (trop agressive) mais dans ce cas-ci, elle est parfaitement adaptée car nous avons besoin d’un poil assez dur pour redonner au cuir son velouté initial.

Brossez simplement dans un sens et dans l’autre. N’insistez pas trop si le soulier est encore légèrement mouillé.

nettoyage chaussure suedeCe soulier est bien sec, nous allons pouvoir le brosser

Maintenant que le soulier est entièrement sec (après une douzaine d’heures), nous le brosserons vigoureusement grâce à la brosse en laiton.

Après ce brossage, le soulier retrouve son velouté initial.

nettoyer nubuckExemple d’un bon brossage (cliquez pour zoomer)

Si vous n’avez pas de brosse laiton, il est possible d’utiliser une lime à ongle. Elle permettra de poncer légèrement le cuir et de retrouver un velouté agréable.

Malgré toutes ces opérations, il peut arriver que quelques tâches persistent (notamment si le cuir est lustré à certains endroits). Pour les enlever, utilisez un papier de verre assez fin et frottez légèrement. Rebrossez votre soulier ensuite pour homogénéiser le tout.

Etape 9 : nourrir la doublure du cuir

L’eau dessèche le cuir, il est donc important de nourrir à nouveau celui-ci suite à cette agression. Dans cette étape, nous appliquerons de la crème essentielle/universelle sur la doublure du cuir pour éviter qu’elle se dessèche.

laver chaussures nubuckObservez le velouté du cuir retrouvé suite au brossage & papier de verre sur les parties rebelles

La crème essentielle viendra nettoyer mais surtout nourrir la doublure du cuir en profondeur. Inutile de l’appliquer au chiffon, vous pouvez le faire avec le doigt, cela permet d’avoir une sensation de meilleure qualité avec le cuir et facilite grandement l’accès.

Nous enlèverons l’embauchoir du soulier à ce moment-ci pour pouvoir nourrir la totalité de la doublure (si elle est en cuir, dans le cas contraire, c’est inutile). Il est important de réaliser cette opération tous les 6 mois environ. Toutes les parties du cuir qui travaillent beaucoup doivent être nourris en profondeur (sous les oeillets, le contre fort arrière), cela permettra à terme d’éviter que le cuir se déchire.

entretien chaussures nubuckOn applique sous la languette, les oeillets et le contrefort arrière

Etape 10 : nourrir la semelle

N’oubliez pas de nourrir vos semelles en cuir (si vous marchez directement sur le cuir). Cela permettra de garder une certaine souplesse durant la marche et donc un meilleur confort. Pour cette opération, vous pouvez vous munir d’un vieux t-shirt.

Découpez-le en bandes et enroulez l’une de ces bandes autour de votre index et votre majeur. La surface doit être parfaitement tendue et plate (voir la photo juste en dessous). N’hésitez pas à la nourrir en profondeur, la semelle a tendance à absorber en quantité la crème.

laver souliers nubuckIci, le t-shirt est suffisamment tendue pour bien appliquer la crème

Fin de l’opération : le résultat

Après toutes ces étapes, le nettoyage complet de vos chaussures est enfin terminé ! Vous n’avez plus qu’à appliquer une couche d’imperméabilisant et éventuellement un petit coup de flamme pour un rendu parfaitement uniforme.

nettoyer daimLe soulier traité est en bas (les lacets ont été changés)
entretien chaussures daimLe soulier a retrouvé une forme correcte grâce à l’embauchoir

Sur cet exemple (cliquez sur les photos pour zoomer), je n’ai appliqué qu’une couche d’imperméabilisant (légèrement recolorante). Les petites fibres du cuir peuvent être brûlées pour une finition parfaite.

Toutes les tâches initiales sont parties, notamment celles à l’arrière (au niveau du contre fort).

Concernant les souliers, cette paire n’est pas très qualitative, cela se voit à sa forme, sa semelle et l’absence de bout dur (à l’avant du soulier). Bien entretenues, elles sont tout à fait acceptables et peuvent encore durer quelques années…

C’est la fin de cet article, vous savez maintenant comment laver vos chaussures en veau velours, sans les ruiner, bien au contraire.

De mon coté, je vous retrouve la semaine prochaine pour quelques analyses cinés ! (voir analyse ciné : Time out : une vision du futur)

Alexandre Brengues

Fondateur d'Express Look, je partage avec vous mes conseils pour optimiser votre apparence. Mon but ? Vous éduquer et vous accompagner dans cette nouvelle démarche, pour enfin ne plus subir cette apparence mais la mettre à votre service !

En savoir plus

Express Look sur Twitter


Plus d'articles


Commentaires de l'article

* Champs obligatoires